Le vendeur me raccroche au nez !

Il y a quelque semaines j’ai rencontré un propriétaire qui m’a dit qu’il aurait bientôt un studio à vendre pas loin de chez moi. J’aime bien ce type de situation car le vendeur me contacte avant de mettre une annonce sur le bon coin. C’est donc plus agréable pour négocier puisqu’il n’y a pas encore d’autres acheteurs concurrents.

Ce propriétaire m’a alors dit qu’il m’appellerai quand le bien serait en vente / il devait voir avec sa femme. Après 2 semaines et n’ayant pas d’appels de sa part, je décide de prendre les devants et de l’appeler par téléphone. Il me répond qu’une visite du studio est possible et nous fixons un rendez-vous pour la visite.

L’immeuble est bien situé, proche des transports en commun. Il y a aussi un espace laverie dans l’immeuble (très pratique pour les étudiants). Le studio se trouve au dernier étage et offre une vue dégagée. Quelques petits travaux de rafraichissement seront nécessaires, mais rien d’important.

En discutant un peu, je comprend que le propriétaire est pressé de vendre. Il veut 49000 € pour son studio ce qui est un prix plutôt sympathique pour Strasbourg. A ce prix, cela commence à être intéressant et générer du bénéfice est possible.

Comme l’appartement nécessite un rafraichissement, je décide de négocier le prix (de toute façon, je négocie toujours – ça ne coûte rien de demander, et ça peut quelquefois rapporter gros). Mais le vendeur reste ferme et ne cède que 400 €. Je refais mes calculs et lui donne mon accord pour l’achat de son appartement. Cela me permet de “réserver” l’appartement pour éviter de me faire doubler par un autre acheteur.

Mais comme je n’ai pas encore 100% des informations, je lui demande certaines pièces (les Procès Verbaux d’Assemblée Générale, les derniers décomptes de charge, etc…) et je contacte le SYNDIC. Et là je me rend compte que des travaux sont prévus dans la copropriété d’ici 2 ou 3 ans. Bien sûr, une fraction du montant de ces travaux seront à la charge du nouveau propriétaire.

Comme je n’avais pas eu connaissance de ces travaux au départ, je refais mes calculs. Même si le rendement est correct, j’ai une règle que je me suis fixée : je n’achète pas si le rendement est inférieur à 10%.

Du coup je décide de recontacter le vendeur pour lui parler de ce point et lui demander de baisser son prix avant la signature du compromis de vente.

En fin de matinée, je l’appelle donc sur son portable pour lui expliquer la situation. Mais dès qu’il comprend que je veux revenir sur le prix, il commence à s’énerver assez fortement et m’explique que d’autres acheteurs sont prêts à lui acheter son appartement plus cher.

Il ne me laisse même pas le temps d’argumenter et me raccroche au nez !

Je dois dire que je sur le moment, je suis stupéfait ! Je ne m’attendais vraiment pas à ça ! L’affaire ne va quand même pas me passer sous le nez comme cela ! Surtout que j’ai déjà contacté mon notaire qui a commencé à travailler sur le dossier !

Je me dis que le mieux serait de lui envoyer un SMS le lendemain pour essayer de calmer le jeux et de récupérer l’affaire. Mais il me répond qu’il a déjà un nouvel acheteur pour 52000 € !

A ce moment là, je suis vraiment dégouté !

Je me réjouissais déjà d’avoir un nouvel appartement qui roule tout seul et qui me rapporte un revenu supplémentaire. Et là, tout tombe à l’eau. Noooooooooooonnnnnnnnn !  J’avais déjà parlé à mes proches de ma nouvelle bonne affaire, et là je me retrouve le bec dans l’eau. Il faut tout annuler.

Bref, j’appelle mon notaire pour lui dire que ce n’est pas la peine de terminer le compromis de vente en espérant que cela ne lui aura pas pris trop de temps. Je travaille avec le même notaire depuis 2003. Il me connait bien et me rassure en me disant que je retrouverai rapidement une nouvelle bonne affaire et que tant que rien n’est signé un retournement est toujours possible. C’est bon d’avoir un notaire comme lui 🙂

Après quelques jours j’oublie cet événement fâcheux et je me consacre à d’autres activités.

 2 semaines plus tard, en ouvrant ma boîte mail, je suis étonné de voir un message du vendeur…

En ouvrant le message, voici ce que je découvre :

retournement de situation le vendeur est pressé achat immobilier

Finalement son nouvel acheteur s’est désisté et il revient vers moi 🙂 Je sais qu’il est pressé de vendre et comme les choses ne se passent pas exactement comme prévu pour lui, je reprend l’avantage.

Comme j’avais déjà fait une croix sur cet appartement, je me dis que je n’ai rien à perdre. Si l’acheteur veut vendre rapidement, j’ai mon mot à dire et une discussion doit avoir lieu. Je lui dit que je souhaite revoir l’appartement pour me décider et je lui propose donc de nous retrouver à l’appartement. Il accepte.

Sur place, je lui fait remarquer que le frigo est usagé et qu’il faudrait le changer et que la poignée de la fenêtre présente du jeux et devrait être réparée. Je lui reparle également des futurs travaux dans la copropriété.

Finalement, c’est plus facile de négocier en face à face – le vendeur ne peut pas me raccrocher au nez cette fois. Même si au début il est assez réticent, il accepte finalement de baisser son prix et de prendre en charge la réparation de la fenêtre. 🙂

Objectif atteint ! Signature du notaire et financement suivent dans la foulée. Quel retournement de situation !

Morale de l’histoire : rester ouvert avec le vendeur, même si la situation est un peu tendue. On ne sait jamais ce qui peut se passer dans une négociation. Et si vous traitez directement avec le vendeur (pas d’agence), négociez plutôt en face à face / pas par téléphone ni par mail !

Et vous ? Avez-vous déjà vécu des situations un peu tendues lors d’une négociation ? Avez-vous déjà loupé une bonne affaire ? Comment négociez-vous ? Partagez vos commentaires ci-dessous !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

12 commentaires

  1. Jerome 26 mars 2017
  2. José 21 juin 2016
    • Eric 21 juin 2016
  3. Caroline 21 juin 2016
    • Eric 21 juin 2016
  4. Pauline Ancel 21 juin 2016
  5. Richard Pitwood 21 juin 2016
  6. Sebastien 21 juin 2016
    • Eric 25 juin 2016
  7. Audrey 19 juin 2016
  8. Fabrice 19 juin 2016
  9. Jean 15 juin 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez enfin passer à l'action ? Je vous offre le guide pratique pour réussirOUI, JE VEUX MON GUIDE !